News libertines
Publié le - 954 aff. -

Où commence la domination sexuelle ?

Il n’est pas rare que dans un couple, on voit apparaître des jeux sexuels et des extériorisations de certains fantasmes. Et parmi les fantasmes sexuels le plus classique, on retrouve le jeu de la domination sexuelle. Généralement ils sont pratiqués de manière consentante entre les deux parties, c’est-à-dire qu’ils se mettent d’accord sur qui joue le/la dominant(e) et le/la dominé(e). C’est souvent le cas quand le couple souhaite casser un peu leurs routines en s’essayant à des choses inhabituelles. Cependant, il existe des cas où un des partenaires tente de dominer l’autre sans que celle-ci soit consentante. Dans cet article nous allons vois commenter identifier ce type d’emprise.

Comment identifier une domination sexuelle ?

Au sein d’un couple, une domination sexuelle résulte soit d’un accord entre les deux partenaires ou dans ce cas-ci par une prise forcée de l’un sur l’autre. Dans ce genre de situation, le dominant n’assoit pas son emprise que sur le plan sexuel, mais bel et bien sur toute la relation. Un rôle inégal donc, car il impose à ce partenaire son tempo, ce qu’il préfère au détriment de ce que peut ressentir sa partenaire. Il ne montrera pas ouvertement qu’il est le dominant, mais le masquera.

Dans le cas d’un homme dominant, il ne sera pas facile de le reconnaître dès les premiers instants, car on confond souvent conquête et domination. Cependant le dominateur peut aussi être une femme, une dominatrice. Une dominatrice résulte bien souvent d’une expérience vécue ou bien une haine inconsciente ou pas de l’homme.

La meilleure manière de savoir si votre partenaire vous domine c’est de voir comment se déroule la prise de décision dans votre couple, vos suggestions ne sont jamais prises en compte ? Quand vous essayer de vous affirmer, essaye-t-il toujours de votre remettre à votre place ? Si vous trouvez que tout se décide de manière unilatérale dans votre couple, que votre partenaire vous impose toujours ce qu’il veut sans que vous n’ailliez votre mot à dire, c’est que vous êtes dominé.